Articles

 ↑  
Visites

 761280 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

 ↑  
Recherche
Recherche
 ↑  

Ouessant_3_-_770.jpg

  "EMPREINTES - Mémoire d'Île"                       Henri Girard et Jean-Paul Le Bihan 

Empreintes_-_Meemoire_deile_-.jpg        (Réalisation 2017 - Prix : 25€ - à commander au CEMO 29242 Ouessant -cemouessant29@wanadoo.fr)

                                          Format 24x24  -  134 pages  -  18 photos  -  116 œuvres picturales -

             EMPREINTES, mémoire d'ile, tel est le thème du parcours du peintre Henri Girard présenté au musée des Phares et Balises, au Centre d'étude du milieu Ouessant et au phare du Stiff sur l'ile d'Ouessant, au cours de l'été 2016.

Pour en avoir été témoin directe, j'assure que cet événement est né d'une rencontre et d'un jaillissement, lorsque, en 2014, Jean Paul Le Bihan, directeur des fouilles archéologiques de Mez Notariou et moi-même avons été soudainement mis en présence d'un triptyque d'Henri Girard dédié à cette discipline. Disposée à même le sol de son atelier, cette œuvre nous invitait à cheminer sur notre propre chantier.

La suite fut tout à la fois nécessaire, rapide, et presque simple. Il fallait, avant que les recherches ne s'achèvent définitivement sur le terrain en 2015, qu'Henri Girard foule et s'inspire d'un site dont il possédait une sorte de pré-science. De la même manière, il fallait que l'équipe de chercheurs qui trouve le moyen de prolonger, hors du seul champ de la recherche historique et de la réflexion méthodologique, près de trois décennies de travail intense parmi des vestiges étonnants et souvent déroutants. Il fallait que chacun propose et offre au monde la matière visible et silencieuse et aussi la mémoire tapie depuis des millénaires dans le sol de l'ile.

Pour avoir assisté aux discussions enthousiastes et fructueuses entre les deux hommes, à leurs étonnements et heureuses surprises, je confirme que le projet d'exposition proposé et porté par le CRAF et le CEMO fut, à son tour, un parcours bien agréable à cheminer. Le parc naturel régional d'Armorique, le Conservatoire du littoral et la commune d'Ouessant adhérèrent très volontiers à ce projet. Henri Girard et Jean-Paul Le Bihan furent également rejoints par leurs amis Jeannine Baude, Jean-Yves Cadoret, Marc Le Gros, Jean-Pierre Miscot et Anne Tual dans un ouvrage qui dépasse la simple fonction de catalogue.Que chacun soit remercié pour son engagement.

Ainsi, un cheminement artistique se conjugue et se fond dans un très long projet de recherches historiques. Le regard d'un homme qui n'a jamais cessé de peindre, s'inspire et s'alimente du silence des vestiges d'une ancienne communauté très longtemps tombée dans l'oubli, mais remise au plein jour par des archéologues. Il use même, à des fins intimes et personnelles, des voies et procédés de cette science. Pour avoir vécu, au plus près de la fouille, la quête sur le terrain et les émotions qu'elle procura à chacun, je puis affirmer que nous sommes, ici, en présence d'une expérience sans égal.

                                               Yvonne Gourmelon-Le Bihan

                                 Présidente du Centre de recherches archéologiques du Finistère

                       SOMMAIRE

Empreintes, mémoire d'île  Yvonne Le Bihan

De l'art au service de la science  François Quénot

Le sang séché des morts  Jean-Paul Le Bihan

Paysage passion  Jeannine Baude

Pourquoi ? ….  Jean-Paul Le Bihan

Jour de fête  Jean-Paul Le Bihan et Anne Tual

Le lieu et la formule  Henri Girard à Mez Notariou  (Ouessant) et Marc Le Gros

La fabrique du champ  Jean-Yves Cadoret

Mez Notariou : la question de l'image  Jean-Pierre Miscot

Du chantier de fouilles à l'atelier du peintre  Jean-Paul Le Bihan

Désert  Jeannine Baude

Epilogue   Jean-Paul Le Bihan 

 

 

   

           

  

     

           


Date de création : 07/05/2019 @ 22:52
Catégorie : - Chronique de l'Île de Ouessant
Page lue 103 fois