Articles

 ↑  
Visites

 708529 visiteurs

 7 visiteurs en ligne

 ↑  
Recherche
Recherche
 ↑  
 

bandeauIslande770.jpg

islande2_carte.gif
 
Quelques-uns des emplacements visités par Lutz Lücker et Daniel Nussbaumer du 9 au 22 juillet 2005.
[Iceland : some of the places visited by Lutz Lücker and Daniel Nussbaumer from the 9th to the 22nd of July 2005].
Islande : feu, eau et oiseaux, du 9 au 22 juillet 2005
     


Par Lutz Lücker et Daniel Nussbaumer

La situation géographique de Islande en fait un point de rencontre entre les faunes néarctique et eurasienne
islande2_situ.gif

Lutz Lücker et Daniel Nussbaumer, deux observateurs suisses, ont visité l'Islande du 9 au 22 juillet 2005, dans le but de découvrir toutes les spécialités ornithologiques de l'île qui en font sa renommée : oiseaux arctiques, mais aussi espèces plutôt nord-américaines comme l'Arlequin plongeur (Histrionicus histrionicus) ou le Garrot d'Islande (Bucephala islandica).
Ils ont effectué un tour dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, du sud-est à la région de Reyjkjavik.
Ils ont pu noter 72 espèces d'oiseaux, dont la quasi-totalité des nicheurs remarquables, exceptés le Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicillus) et le Phalarope à bec large (Phalaropus lobatus), et sont même tombés sur un inattendu Canard à front blanc (Anas americana).
Ce séjour était donc un vrai succès, même si quelques espèces occasionnelles ont été ratées de peu, comme le Harfang des neiges (Nyctia scandinaca), dont deux individus avaient été vus dans les Westfjords.
Également, plusieurs mammifères ont été vus : Renard polaire, Phoques commun et gris, Marsouin commun, Dauphin à bec blanc, plusieurs Petits Rorquals et probablement quelques Rorquals communs.



Abstract

Publicité
bann120x90anim-a.gif

Lutz Lücker and Daniel Nussbaumer are two Swiss birdwatchers who have visited Iceland from the 9th to the 22nd of July 2005. Their route went round Iceland anti-clockwise. They stopped at/in Gullfoss Hotel, Vellir/Vik, Efri-Vik/Kirkjubaerklaustur, Smyrlabjörg W of Höfn, Egilstadir, Sveinbjarnagerdi N of Akureyri, Stadarskali S of Hvammstangi, Langaholt E of Snaefellsjökull and Borg near Borgarnes.
The weather was quite mixed as usual. Temperatures from 5 to 22°C, sometimes very windy, quite a lot of drizzle but they only got really wet once. A few bright, calm, sunny days as well. Can't do better in July, it seems.
They saw 72 bird species. No white-tailed Eagles, Grey Phalaropes or Snowy Owls (there were 2 of those in the Westfjords…) but all the other target species such as Great northern Diver, Harlequin Duck, Barrow's Goldeneye, Pink-footed Goose, Gyrfalcon, Brunnich's Guillemot, with an unexpected American Wigeon as a bonus.
Plus mammals : Arctic fox, Common and Grey Seal, Harbour Porpoise, White-beaked Dolphins, as well as several Minke and probably also a few Fin Whales.
They have sent us a richly illustrated birding report.
Map of Iceland with some of the places visited.



Itinéraire, et la journée du 9 juillet

Voir notre carte d'Islande avec la situation des spots visités.

Itinéraire et climat

islande2_skardsvik2.jpg
Observateurs en action, à Skardsvik
Photo :
Lutz Lücker

Notre itinéraire a constitué en un tour de l'Islande dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Nous sommes arrêtés au Gullfoss Hotel, à Vellir/Vik, à Efri Vik/Kirkjubaerklaustur, à Smyrlabjörg (ouest d'Höfn), à Egilstadir, à Sveinbjarnagerdi (nord d'Akureyri), à Stadarskali (sud d'Hvammstangi), à Langaholt (est de Snaefellsjökull) et à Borg près de Borgarnes.
Le temps était variable, parfois très venteux, avec de temps en temps de la bruine. Quelques jours ont été lumineux, calmes et ensoleillés. Les températures allaient de 5 à 22°C. Un temps correct pour juillet semble-t-il.


9 juillet 2005

islande2_cy2_stadarstadur.jpg
Cygnes chanteurs (Cygnus cygnus)
Photo :
Lutz Lücker

Après avoir débarqué après minuit et avoir perdu beaucoup de temps dans les locaux de Hertz (bureau plein le samedi matin), nous avons pris la route 36 vers Thingvellir pour découvrir le Rift qui traverse l'Islande et sépare les plaques américaine et européenne.
Nous avons noté nos premiers Plongeons imbrins (Gavia immer) et catmarins (Gavia stellata) sur des plans d'eau au bord de la route, ainsi que quelques Cygnes chanteurs (Cygnus cygnus) et de nombreuses Oies cendrées (Anser anser).
On a aussi observé des centaines de Fulmars boréaux (Fulmarus borealis) sur les falaises côtières, et des douzaines de Bécassines des marais (Gallinago gallinago) paradant partout.

islande2_pi_stadarstadur2.jpg
Plongeon imbrin (Gavia immer)
Photo :
Lutz Lücker

Le Courlis corlieu (Numenius phaeopus), le Chevalier gambette (Tringa totanus), le Bécasseau variable (Calidris alpina), le Grand Gravelot (Charadrius hiaticula) et le Pluvier doré (Pluvialis apricaria) étaient communs, tandis que la Barge à queue noire (Limosa limosa) l'était moins.
Plusieurs colonies de Sternes arctiques (Sterna paradisaea) ont été vues, et nous avons été étonnés par la diversité des chants des nombreuses Grives mauvis (Turdus iliacus).
Première impression : des oiseaux partout ! En suivant les routes 365 et 35, nous arrivons au célèbre geyser Strokkur en action toutes les 5-10 minutes. En fin d'après-midi, nous atteignons le majestueux Gullfoss et sommes ... presque trempés.
Savoureux potage d'agneau dans un restaurant de Gullfoss : assez cher mais nous pouvons manger à satiété.
En soirée, nous suivons la route 35 qui a été améliorée et n'est plus réservée aux 4x4 : vous pouvez traverser désormais la totalité de l'Islande jusqu'à la côte entre Blönduos et Varmahlid. Hélas, notre programme ne nous en laisse pas l'opportunité et nous roulons à des kilomètres de nulle part près du glacier de Langjökull : grands espaces mais peu d'oiseaux . Le temps est variable avec quelques éclaircies.

Islande : feu, eau et oiseaux, ... | Du 10 au 14 juillet 2005
     


Du 10 au 14 juillet 2005

Voir notre carte d'Islande avec la situation des spots visités.

10 juillet 2005

islande2_seljalandsfoss.jpg
Chutes d'eau de Seljalandsfoss
Photo :
Lutz Lücker

Matin gris. Nous roulons vers le sud sur la route 35 vers Selfoss, puis vers le sud-est pour atteindre Myrdalsjökull en soirée. Quelques Fous de Bassan (Sula Bassana) sont observés près d'Eyrarbakki où nous voyons notre première Harelde boréale (Clangula hyemalis), un mâle en plumage nuptial ! De plus en plus de Harles huppés (Mergus serrator) sont présents.
Après avoir admiré le Seljalandsfoss (vous pouvez réellement marcher derrière le rideau d'eau !) et les puissantes chutes d'eau de Skogafoss, nous arrivons à notre hébergement à Vellir où nous pouvons observer des Grands Labbes (Stercorarius skua) et des Labbes arctiques (S. parasiticus) sur les plaines côtières depuis la fenêtre de notre cuisine !
Depuis la chambre, sublime vue sur le glacier de Myrdalsjökull, mais nous devons faire 24 km jusqu'à Vik pour trouver de la nourriture.
Temps : nuageux avec averses, éclaircies rares.

11 juillet 2005

islande2_mac_reynishverfi.jpg
Macareux moine (Fratercula arctica) sur les falaises de Reynishverfi
Photo : Lutz Lücker

Matin lumineux mais les inévitables nuages apparaissent juste après le déjeuner. Nous nous rendons aux falaises de Reynishverfi pour voir des centaines de Macareux moines (Fratercula arctica), certains à quelques mètres de nous seulement. Belle plage de sable noir au pied des falaises. Site très spectaculaire, mais très venteux !
Prochain arrêt (par la route 218) : les plages et les falaises de Dyrholaey avec de nombreux Eiders à duvet (Somateria mollissima) qui se reposent, et sur les parois une colonie de Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla), de Pingouins tordas (Alca torda), de Guillemot de Troïl (Uria aalge) et notre premier couple de Guillemots de Brünnich (Uria lomvia) sous une pluie qui nous force à nous réfugier dans notre voiture.

islande2_myrdalssandur.jpg
Végétation sur le Myrdalsandur
Photo : Lutz Lücker

Ensuite, nous traversons les plaines désertes de Myrdalsandur avec davantage de Grands Labbes et d'énormes champs de lave couverts de mousse. Nous prenons la route 204 après Efri-Vik et nous jetons un coup d'œil à la chute d'eau de Systrafoss. Nous faisons nos premières "belles" observations de Phalaropes à bec étroit (Phalaropus lobatus) sur de petits plans d'eau en bordure de route.
Nuitée dans une modeste mais pratique demeure avec une cuisine qui nous permet de manger moins cher. Bécassine des marais se reposant près de notre maison.
Temps : venteux, avec des averses, plus ensoleillé en fin d'après-midi.

12 juillet 2005

islande2_gl_breidamerkursan.jpg
Grand Labbe (Stercorarius skua) plongeant sur nous dans le Breidamerkursandur
Photo : Lutz Lücker

Matinée ensoleillée avec des escales à Krossarfoss et à la petite église de Nupstadur, dominant les plaines de Skeidararsandur aux innombrables coulées glaciaires et le Lomagnupur, une falaise de 767 m de haut.
Notre objectif est le parc national de Skaftafell avec la chute d'eau de Svartifoss, juste en-dessous du plus haut sommet d'Islande (plus de 2 000 m), le Snaebreid, dans le Vatnajökull, le plus grand glacier d'Europe (environ 120 km de large). Nous montons deux heures vers le sommet. Des Bécassines des marais et des Grives mauvis partout. Un seul Lagopède alpin (Lagopus mutus) près du parking. Des Pigeons bisets (Columba livia) sur les falaises et premiers Bruants des neiges (Plectrophenax nivalis) dans les plaines à l'ouest du parc. Plusieurs couples de Grands Labbes nichent près du Fjällsjökull, non loin de la route principale, et des oiseaux plongent sur nous, permettant de faire quelques spectaculaires photos.

islande2_jokulsarlon.jpg
Le glacier de Jökulsarlon
Photo : Lutz Lücker

Nous nous dirigeons vers les lacs glaciaires de Breidarlon et de Jökulsarlon. Nid de Plongeons catmarin le long de la route et premier Arlequin plongeur (Histrionicus histrionicus), un mâle (pas en plumage d'éclipse !) plongeant avec un Phoque gris entre les centaines d'icebergs du lac ! Notre meilleure bouteille sera consacrée à cet oiseau !
Nous roulons dans la nuit vers Smyrlabjörg : excellent hôtel avec une VRAIE machine à café et un concert des Cygnes chanteurs; également des Plongeons catmarins, une Bécassine des marais et des Grives mauvis depuis notre fenêtre.

13 juillet 2005

islande2_bec_violet.jpg
Bécasseau violet (Calidris maritima)
Photo : Lutz Lücker

Conduite matinale ensoleillée en longeant de petites colonies de Sternes arctiques (Sterna paradisaea) agressives vers le glacier et le lac de Flaajökull. Davantage de Bruants des neiges, chantant et s'alimentant dans la rocaille.
De nombreux plans d'eau le long de la route d'Höfn accueillent jusqu'à 200 Phalaropes à bec étroit. Nous ne voyons que trois Rennes dans les plaines côtières. Nous arrivons à Höfn pour apprendre de la part de " Binni " Brynjúlfur Brynjólfsson, un ornithologue très serviable, que nous venons de rater un Bécasseau de Bonaparte (Calidris fuscicollis). Il nous précise également que nous avons une chance de voir l'Eider à tête grise (Somateria spectabilis), les Macreuses à lunettes (Melanitta perspicillata) et brunes (M fusca) à cette période de l'année, mais ce ne fut pas notre cas. Par contre, Binni était très fier d'avoir bagué son premier Bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra), peu commun ici.

islande2_hornafjordur.jpg
Dans la baie d'Hornafjördur
Photo : Lutz Lücker

De nombreux Bécasseaux variables étaient dans le port, avec de bons effectifs de Bécasseaux maubèches (Calidris canutus) et quelques Bécasseaux sanderlings (C. alba), violets (C. maritima) et Tournepierres à collier (Arenaria interpres).
Dans la baie d'Hornafjördur, observation de centaines de Cygne chanteurs avec un seul Plongeon imbrin.

14 juillet 2005

islande2_alftafjordur.jpg
Vue de l'Alftafjördur
Photo : Lutz Lücker

Temps splendide, avec plusieurs milliers de Cygnes chanteurs dans la baie de Skardsfjördur. Nous quittons la région d'Höfn pour nous diriger vers le Nord-est et nous tombons sur environ 7 000 Eiders à duvet muants entre Hvalnes et Thvottarskridur, avec quelques centaines de Macreuses noires (Melanitta nigra) et 19 Arlequins plongeurs. Hélas, aucun Eider à tête grise, aucune Macreuse à lunettes, ni aucun oiseau de la sous-espèce américaine de la Macreuse brune… Mais la vue des milliers d'oiseaux est impressionnante. Quelques Guillemots à miroir (Cepphus grylle) et Macareux moines sont aussi sur l'eau.
La terre est meuble à l'endroit où la route côtière non bitumée grimpe : faites donc attention en vous garant, de préférence entre deux falaises où aucune roche ne risque de tomber sur votre voiture. Rassurez-vous, la distance est courte jusqu'au site de mue des canards marins.

islande2_iles_brouill.jpg
Le sommet de l'île de Skrudur dans le brouillard
Photo : Lutz Lücker

Dans l'Alftafjördur, nous voyons notre premier immature de Goéland bourgmestre (Larus hyperboreus) et de nombreux Arlequins plongeurs.
Dans le port de Djupivogur, deux adultes de Goélands bourgmestres très petits avec un manteau assez foncé, probablement hybrides avec des Goélands argentés (Larus argenteus).
Nous longeons les fjords orientaux vers Stödvarfjördur mais ne trou

 


Date de création : 12/01/2009 @ 16:20
Dernière modification : 01/12/2013 @ 10:36
Catégorie : - Passionnés de voyages - Où voir les Oiseaux ? Comptes-rendus sur site
Page lue 5614 fois