Articles

 

 
                 

 ↑  
Visites

 848418 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

 ↑  
Recherche
Recherche
 ↑  
                                                    

     

DELTA_du_DANUBE_2015_-__Bandeau_770.jpg
DELTA du DANUBE
Couple Faucons kobez cherche nid désespérément...

                      
Les Falconidés représentent au monde soixante cinq espèces dont douze pour le Paléarctique occidental. Une singularité des Faucons veut qu'ils ne bâtissent pas leur nid contrairement aux autres rapaces. Leurs oeufs sont pondus sur la terre, sur le roc ou sur la plateforme de branchages d'un nid emprunté.
 
 
K1.jpg
 
                     Faucon kobez mâle 
Faucon_Kobez_femelle_-_2_-Phil_Jeanmonod.jpg
K2.jpg
                                                                                                                                                                Faucon kobez femelle
 
                 Les emprunts seront fonction du biotope des oiseaux concernés. Ainsi 
 
            - le Faucon gerfaut utilise un nid de Buse pattue ou de Grand corbeau,
 
            - pour le Faucon pélerin c'est celui d'un Grand corbeau où il y a des rochers, mais en plaine  se sont des nids de Hérons cendrés dans de grands arbres, dans une héronnière ou une colonie  de Corbeaux freux,
            - le Faucon Hobereau qui est également un nicheur tardif (éclosion vers mi juillet) recherche  un vieux nid de corneilles, pies, geais, ramiers ou de rapaces. 
            - le Faucon crécerelle  jette son dévolu sur une plateforme éxistante plus ou moins abritée, de préférence d'accès dégagé. Dans les rochers  ce sont des corniches, cavités ou sur des édifices, ruines, tours, clochers, ponts mais  surtout les vieux nids de corvidés, de rapaces, d'écureuils ou de pies qui les attirent. Des regroupements de nids peuvent être constatés ce qui explique l'intérêt pour les colonies de Corbeaux freux.

K3.jpg
Faucon crécerelle mâle 
                                                                    
                                     K4.jpg
                                                                                           Faucon crécerelle juvénile (Photo Regis Schmitt)
 
            - le Faucon  crécerellette a déjà été repéré dans des nids de cigognes, mais l'essentiel des  nichées est installé dans des falaises rocheuses riches en crevasses ou trous.       Comme beaucoup d'oiseaux rupestres, celui-ci s'intéresse aux constructions des hommes (remparts, châteaux, ponts, maisons sous les toîts entre les tuiles ....)
K5.jpg
                                                     Faucon crécerellette mâle
 
 
De tous les rapaces, le Faucon kobez est le plus insectivore et s'il est appelé "Falco vespertinus" c'est pour marquer qu'il chasse surtout le soir (en latin = qui a lieu le soir)  libellules, criquets sauterelles,fourmis ailées etc..
 
K6.jpg
 Faucon kobez mâle et libellule proie
 
K7.jpg
 
K8.jpg
 
 
             Le nom de Kobez vient de celui donné à cet oiseau en Russie (Kobtchick ou Kobek).
Sa caractéristique principale, les pattes rouges, est indiquée en anglais Red-footed falcon, en allemand Root Fuss Falke.
                               Mais en italien a été retenue la notion de coucou (Falco cuculo).
 En effet, le Faucon kobez recherchant systématiquement les nids de Corbeaux freux, on a cru
 qu'il parasitait ce corvidé comme le font les coucous avec les petits passereaux, ce qui est  erroné, car il recherche seulement à récupérer un nid, le couple assurant totalement l'élevage  des jeunes.
K9.jpg

K10.jpg
 
K11.jpg 
                                                                                     Juvénile de Corbeau freux criant famine (fin mai 2010)
                                         
Les colonies de Corbeaux freux permettent aux Faucons kobez de se grouper avec une densité remarquable; on a cité des effectifs de cent à cinq cents couples pour les grandes colonies de kobez en Hongrie.
 
 K12.jpg
Eglise du Monastère de Batag
  
K13.jpg
Eglise du Monastère de Batag (intérieur)
              
Le 6 mai 2010, dans le delta du Danube, la corbeautière face au Monastère de Batag sur un canal très reculé comprenait environ une cinquantaine de nids apparemment tous occupés. Seulement cinq couples de Faucons kobez essayaient de s'installer de haute lutte.Dans les semaines à venir, ce seront plusieurs dizaines qui le feront dans la deuxième quinzaine de mai et en juin.
 
K14.jpg
 Manoeuvres d'intimidation.. 

K15.jpg
  Le Faucon kobez mâle est venu se placer au dessus d'un groupe de freux.....
 
K16.jpg
  
...Il se laisse tomber en piqué.
 
K17.jpg
  La riposte ne se fait pas attendre
                                           
     
La ponte chez les Corbeaux freux se fait de la fin mars à fin avril et la corbeautière sera totalement désertée à la mi-juin - à moins qu'elle ne serve de dortoir - ce qui explique la complémentarité de l'occupation des nids avec les Faucons kobez, même si une compétition va faire rage pendant une quinzaine de jours avec les plus tardifs des Corbeaux freux nicheurs.
 
Compétition très sonore de la part des protagonistes qui ajoutent leur assourdissante présence aux assauts et défenses.
.    
Mais il y a des réussites : Une femelle occupe un nid ....bientôt rejointe par le mâle qui veille ! !
 
 K18.jpg
K19.jpg
 
Photos : Alain Eckert - André Boussard - Cyril Sénéchal - Françoise Folliard - Jacques Rabussier - Régis Schmitt - René Dumoulin -
 
BIBLIOGRAPHIE :
 
"Les Rapaces" et "Les Passereaux" de Paul Géroudet - "L'Etymologie des noms d'oiseaux" de Pierre Cabard et Bernard Chauvet -Ed Belin
 
André Boussard
 


Date de création : 16/10/2010 @ 23:36
Dernière modification : 18/06/2015 @ 07:03
Catégorie : - Delta du Danube
Page lue 8388 fois